Articles de l'équipe

Début de saison à la Baie-James!

Publié le 6 janvier 2020 - Valérie Ménard

Aujourd’hui, 6 janvier 2020 : retour à la réalité et à l’hiver plutôt vert de Montréal.  Il faut dire que l’hiver, je m’y connais!  Originaire de Chapais à la frontière de la Baie-James, j’ai été habituée aux bancs de neige plus grands que nature, aux aurores boréales, aux sentiers ouverts avant Noël, à la pêche sur la glace à -35 degrés; quand j’y pense, je peux encore parfois sentir l’odeur de mon vieux Bravo 1992!   Mais, depuis 10 ans, je vis à Mirabel et je me languis parfois de la blancheur de mes souvenirs Chapaisiens.

Aucune exception cette année : je retourne à mes racines pendant le temps des Fêtes et je vois lentement monter les centimètres de neige en bordure de la route à mesure que je franchis les 740 km qui me séparent de mon coin de pays.  Bien sûr, pendant cette période, on s’attend à recevoir de la neige mais cette année depuis le 1er novembre 2019, la région de Chapais-Chibougamau est ensevelie. 

Mon papa qui évalue la neige hors sentier!

Pour mon plus grand bonheur, j’ai pu faire de la motoneige tous les jours dans des conditions parfaites!  Partir avec mon père, mon frère et mon amoureux fut l’une de mes randonnées préférées. 

Pas toujours facile pour un gars de la ville d’apprendre à piloter ces engins mais je dois dire que sa résilience, sa persévérance et son sens de l’humour lui ont permis d’améliorer sa conduite et il a pu lui aussi apprécier ce sport que j’affectionne particulièrement.

Bien habillés pour affronter l'hiver

Avant le départ vers Chibougamau: on ne manque pas de neige!

Quelques-unes de nos montures entre Chapais et Chibougamau

La motoneige en sentier j’aime bien, mais quand on vient d’un village niché au cœur du bois et des étendues vierges de la Baie-James, on a aussi la possibilité d’explorer un peu.  Mon oncle fait son bois de chauffage à chaque année dans la montagne et j’ai pu l’accompagner et profiter aussi de la beauté de la forêt boréale.

À droite: Le fruit du labeur qui s'en va bientôt au chalet

Voilà, je suis revenue en ville depuis hier soir; je regarde mes photos de vacances et je suis bien heureuse d’avoir pu passer du temps avec famille et amis, d’avoir aussi pu goûter à l’hiver mais… quand j’ai revêtu mon manteau ce matin et que j’ai humé encore l’odeur merveilleuse de la motoneige, je me suis trouvée chanceuse et j’ai eu envie de partager tout ça avec vous.

Ne désespérez pas, l’hiver finira par arriver ici aussi 😉

Ces articles pourraient vous intéresser