Industrie

Les motoneiges Lynx débarquent en Amérique du nord!

Publié le 18 février 2021 - Michel Garneau

Le nom Lynx dans le marché de motoneige nord-américain a longtemps été le domaine exclusif d’Arctic Cat, où celui-ci était associé à un modèle d’entrée de gamme. En Scandinavie, toutefois, il s’agit d’un nom doté d’un riche patrimoine, une nomenclature associée à des motoneiges robustes fabriquées tout près du Cercle Polaire, à Rovaniemi, en Finlande. Étant une filiale de BRP, Lynx est un joueur clé dans les marchés de motoneige européens. Voilà que pour 2022, pour une première fois, BRP a choisi d’offrir certains modèles de l’illustre fabricant aux acheteurs nord-américains, bien que strictement en commande printanière.

La RAVE RE 850 E-TEC est un modèle cross-country de haute performance.  Ce produit compte plus de cinq décennies de génie mécanique au niveau de la conception et est conçu pour les conditions exigeantes, là où les surfaceuses n’existent pas.

La RAVE (prononcé Ravé) repose sur la plateforme Radien du fabricant. Tout comme son équivalent REV G4 chez Ski-Doo, le châssis Radien se démarque par sa répartition optimisée des masses. Parmi ses caractéristiques, on y retrouve des marchepieds plats avec plaques latérales et retenues de pied fixes, un siège étroit et des panneaux latéraux compacts et arrondis. Le tableau de bord comprend l’affichage numérique multifonction de 7,2 po qui est bien connu des adeptes d’ici. Pour rendre la RAVE plus pratique, on a choisi de la munir de deux paires de Bases de fixation LinQ sur la portion arrière du tunnel. 

La grande nouvelle est sans aucun doute la nouvelle suspension arrière PPS3 (Pauli Piippola Suspension), un design non-couplé à long débattement avec bras avant et arrière à géométrie progressive, ce qui la rend unique sur le marché. Son architecture non-couplée favorise le transfert de poids en accélération, ce qui permet au pilote de répliquer la conduite d’un motocross en favorisant l’arrière dans les bosses. La chenille, quant à elle, est une Ice Ripper XT (avec crampons encastrés) de 348,7 x 38,1 x 3,8 cm (137 x 15 x 1,5 po), assurant une traction et stabilité exceptionnelles.

À l’avant, la suspension avant LFS+ à bras triangulaire avec écartement des skis de 107,2 cm (42,2 po), utilise un système de direction à deux pivots pour une stabilité accrue en conduite dynamique. Des nouveaux skis Blade XC, quant à eux, s’assurent de maintenir l’adhérence. Du côté des amortisseurs, des unités KYB Kashima 46 HLCR, réglables en compression à basse et haute vitesse ainsi qu’en rebond, assurent que la RAVE est à la hauteur peu importe les conditions.

Le célèbre Rotax 850 E-TEC avec poulie motrice pDrive fournit la propulsion. À la différence de ses homologues Ski-Doo, la RAVE sera livrée avec un démarreur électrique et à rappel.

La Boondocker DS est l’autre modèle qui migrera de notre côté de l’Atlantique. Son châssis Radien DS vient avec un tunnel court, un protecteur de réservoir de frein, un siège bas et étroit et un habitacle conçu pour faciliter les déplacements du pilote et enfin, une plaque de protection et deux paires de bases de fixation LinQ de série. 

La BoonDocker sera livrée avec la suspension arrière PPS2 DS+.  Avec son design non-couplé, elle est conçue pour diminuer l’accumulation de neige (et donc le gain de poids). Deux choix de chenilles PowderMax Light avec FlexEdge sont offertes, soit 40 x 391,2 x 7,6 cm (16 x 154 x 2,5 po) ou 40 x 417,8 x 7,6 cm (16 x 165 x 3 po). 

BoonDocker_arrière, vignette : De conception minimaliste, le pare-neige fixé à l’essieu arrière optimise le refroidissement en redirigeant la neige éjectée par la chenille directement sur l’échangeur thermique. À la différence d’un garde-neige traditionnel, ce design élimine l’effet d’ancrage dans la neige profonde, haussant ainsi la manœuvrabilité pour les pilotes expérimentés.

 

La suspension avant LFS est livrée avec un écart de 92,1 cm (36,3 po) mais celui-ci est réglable de 90,7 à 95 cm (35,7 à 37,4 po).  Des skis Blade DS+ assurent le maintien du contrôle peu importe les conditions de neige. Quant aux amortisseurs, des KYB 36 Kashima non ajustables font le travail.   

Le puissant 850 E-TEC livre la puissance, celui-ci étant livré avec le système de démarrage SHOT de série.

Pour plus de détails

Ces articles pourraient vous intéresser