NouveautésPolaris 2020

Manufacturier: Polaris - Année/modèle: 2020 - Catégorie: Nouveauté

MOTEUR 850

PATRIOT

Polaris_Nouv20_1.jpg

Le puissant bicylindre 850 Patriot subit pour 2020 une série de mises à niveau représentant des changements censés améliorer sa fiabilité et sa durabilité. Présentés à titre de « raffinements » par les instances du fabricant, on nous parle des modifications suivantes :

  • nouveau roulement de vilebrequin sur le côté de la poulie, fixé à l’aide d’une baguede retenue;
  • nouvelle alimentation en huile pour les roulements centraux;
  • profil de piston amélioré;
  • nouveau capteur de température de liquide;
  • nouveau processus d’application du scellant au carter;
  • nouveaux supports de moteur du côté magnéto;
  • nouvelle calibration du bloc de commande électronique (BCÉ).

La confiance dans le nouveau moteur est manifeste, avec le retour de la garantie de quatre ans sur les modèles 2020 qui en sont équipés

DÉMARREURS ÉLECTRIQUES POUR MOTEURS CLEANFIRE

Les moteurs 600 et 800 HO Cleanfire équipés d’un démarreur électrique pour 2020 seront livrés avec un nouveau moteur de démarrage qui est à la fois plus puissant (pour de meilleurs démarrages par temps froid) et plus durable que celui qu’il remplace.

CHÂSSIS

LES INDY « 137 PO »

Polaris_Nouv20_2.jpg

Quoi de mieux pour célébrer le 40e anniversaire de la gamme Indy que de lancer une nouvelle série de modèles qui s’ajouteront à la célèbre famille. Pour 2020, le fabricant nous présente une série de nouvelles Indy équipées d’une chenille plus longue (soit de 347,98 cm [137 po]), le tout dans le but d’offrir une plage de possibilités d’utilisation plus grande que celle des versions de 327,66 cm (129 po) lancées l’an dernier. Ce faisant, ces modèles suivent aussi les tendances du marché, bien sûr. De façon générale, les versions de 347,98 cm (137 po) sont identiques à leurs consœurs plus courtes, notamment en matière d’ergonomie (on pense au banc AXYS Performance et au guidon droit avec crochets en J), partageant avec ces dernières des composants tels que le frein AXYS, l’éclairage DEL, le réservoir d’essence à capacité de 45,4 litres, l’espace de rangement de 16,8 litres (semi-rigide et étanche) sous le banc, les marchepieds PowderTrac TR, le garde-neige et enfin le parechoc arrière monopièce.

Les nouvelles Indy 137 sont offertes en trois versions :

Indy SP 137

Polaris_Nouv20_3.jpg

L’édition SP, tout comme sa consœur de 327,66 cm (129 po), est la version à prix modique de la famille, d’où son tableau de bord numérique Message Center et son pare-brise moyen. Curieusement, le démarreur électrique est de série.

Indy XC 137

Visant un créneau plus haut de gamme, les modèles XC sont offerts avec tout un choix d’options sur le plan des équipements de série, notamment en matière de tableaux de bord (avec la possibilité de commander le cadran haut de gamme Polaris Interactive Digital Display), de coloris et de pare-brise.

Indy Adventure 137

Polaris_Nouv20_4.jpg

Conçue pour répondre aux besoins du conducteur dynamique friand de longues randonnées, l’édition Adventure retient les équipements de série de la XC et y ajoute des rétroviseurs, un coffre de voyage sur tunnel à capacité de 46 litres (photo) et enfin une prise d’accessoires 12V.

Polaris_Nouv20_5.jpg

INDY XCR

La nouvelle plateforme AXYS Indy élargit son mandat en accueillant une version XCR pour 2020. Synonyme de performance extrême en sentier et en compétition de cross-country, la Indy XCR incorpore de nombreux composants renforcés destinés à la rendre non seulement plus robuste, mais aussi plus performante, le tout pour satisfaire une clientèle très exigeante.

Polaris_Nouv20_6.jpg

Parmi les mises à niveau apportées à la XCR, on retrouve les modifications suivantes :

  • un bras de transfert plus résistant, la version XCR étant solide plutôt que percée, comme l’unité que l’on retrouve dans les autres modèles Indy;
  • le système de freinage Polaris Race Technology (PRT) : issu du milieu de la course, le système de freinage PRT comprend un rotor à plus grande superficie et masse (c’est-à-dire avec moins de trous que dans la version standard), un conduit d’air pour améliorer le refroidissement et enfin des plaquettes de frein plus résistantes;
  • un tunnel renforcé : des renforts ont été ajoutés au tunnel afin de le rendre plus rigide et résistant.

L’ensemble XCR comprend également un guidon de course avec bloc d’élévation de 8,89 cm (3,5 po) (soit la même hauteur que celui de la Switchback XCR et légèrement plus haut de 2,9 cm [1,14 po] que celui de la XC) et des protège-mains de série.

RMK KHAOS

Polaris_Nouv20_7.jpg

La RMK Assault n’est plus, ayant été remplacée par la nouvelle RMK Khaos. Malgré son nouveau nom, la Khaos suit de près dans les traces de la Assault, du moins en ce qui a trait à son châssis. Par exemple, on conserve l’utilisation de l’aluminium dans la fabrication de la structure pyramidale du châssis et du parechoc arrière afin d’assurer une meilleure durabilité. Le système d’entraînement par carter de chaîne a été retenu pour les modèles équipés de la chenille Series 7 (à talons de 7,62 cm [3 po]), les unités avec la chenille Series 6 (à talons de 6,60 cm [2,6 po]) suivant dans les traces de leurs consœurs Pro-RMK en adoptant le système QuickDrive à courroie.Polaris_Nouv20_8.jpg

Les marchepieds PowderTrac sont également de retour sur les modèles munis du moteur 800 HO Cleanfire, les Khaos propulsées par le 850 Patriot passant à la version PowderTrac XT introduite sur les Pro-RMK 850 l’an dernier. Ceux-ci se distinguent de la version précédente par le biseautage à l’arrière qui contribue à réduire la trainée et l’ajout de rainures à la portion arrière conçues pour améliorer l’adhérence des bottes du pilote. Pour ceux et celles qui ont commandé leur Khaos au printemps, il était possible de choisir son matériel, notamment le tableau de bord, le guidon, les protège-mains et le pare-brise, sans oublier le coloris.

RMK EVO

Polaris_Nouv20_9.jpg

Suite à la demande de certains motoneigistes souhaitant obtenir une Indy EVO capable de circuler dans la neige profonde, Polaris a entreprit de transformer la Indy d’entrée de gamme en RMK. Pour ce faire, on a gardé la même disposition ergonomique basse et dégagée de la version Indy et remplacé le guidon droit par une version de montagne avec sangle (photo), facilitant ainsi la conduite debout. Le tunnel a été prolongé pour accommoder la nouvelle chenille et on nous informe que le garde-neige présente un design plus flexible qui résistera mieux à l’utilisation de la marche arrière en neige profonde.

Polaris_Nouv20_10.jpg

PORT DE CHARGE À BATTERIE

Polaris nous présente une nouveauté qui est des plus simples et pratiques, soit l’ajout d’un port de charge à batterie sur toutes ses motoneiges 2020 équipées d’un démarreur électrique (et donc d’une batterie). Situé à proximité de l’étrier droit, le port permet d’y brancher un chargeur de maintien (ex. : Battery Tender), ce qui simplifie l’entreposage de la motoneige durant la saison estivale.

Avouons que le port n’est pas facile à voir dans la photo, mais il est là et sera certainement bien apprécié par les propriétaires des modèles qui en seront munis.

SUSPENSION

INDY XCR

Polaris_Nouv20_12.jpg

Fidèle à son patrimoine de réplique de course, la nouvelle Indy XCR reçoit une série de mises à niveau visant à la rendre plus durable et performante en conditions d’utilisation dynamique. Du côté de la durabilité, le train arrière a été renforcé, notamment par l’utilisation d’acier au chrome-molybdène pour le bras avant, de roues de support solides (plutôt que trouées), de rails renforcés, de blocs de couplage en aluminium et d’un essieu IQR muni de quatre roues arrière. Des renforts ont aussi été ajoutés aux points d’ancrage de l’amortisseur central.

Polaris_Nouv20_13.jpg

La dimension performance n’a pas été négligée pour autant. En effet, la XCR est équipée de ressorts plus fermes que ses consœurs XC. Du côté des amortisseurs, on a fait appel à la crème de Walker Evans, c’est-à-dire à des amortisseurs à diamètre de 5,08 cm (2 po) avec réservoir distinct. Réglables en compression à basse et à haute vitesse aux quatre coins, ceux-ci (sauf l’unité centrale) sont de type Velocity, présentant un design qui marie souplesse à mi-course avec fermeté en fin de débattement. Les débattements avant et arrière sont de 23,6 cm (9,3 po) et 41,1 cm (16,2 po) respectivement. La suspension avant AXYS utilise une barre stabilisatrice et enfin les skis sont des Pro-Steer.

Polaris_Nouv20_14.jpg

La Indy XCR poursuit la tradition familiale en utilisant une chenille à pas de 6 cm (2,52 po) (plutôt que 7,3 cm [2,86 po] comme sur les XC) et à fabrication à deux plis. Trois options de chenilles 38,1 x 325,12 (15 x 128 po) sont offertes, soit une Ice Ripper XT à talons de 3,18 cm (1,25 po), une Cobra à talons de 3,43 cm (1,35 po) et enfin une Backcountry à talons de 4,45 cm (1,75 po).

LES INDY 137

Les nouvelles Indy équipées d’une chenille de 348 cm (137 po) s’inspirent de près des Indy de 327,66 cm (129 po). Le train avant est identique, comprenant suspension AXYS avec skis Pro-Steer et 23,6 cm (9,3 po) de débattement. À l’arrière, une nouvelle version de 348 cm (137 po) de la Pro-CC lancée l’an dernier fait le boulot. On nous informe qu’il ne s’agit pas simplement d’une version de 327,66 cm (129 po) avec rails prolongés, mais plutôt d’une version où tout a été optimisé pour donner le meilleur rendement possible. Malheureusement, on n’a pas voulu nous préciser les changements apportés.

Indy SP 137

Tout comme sa consœur de 327,66 cm (129 po), la SP est munie d’amortisseurs à gaz à piston flottant interne (non réglables) Polaris et d’une chenille RipSaw II de 38,1 x 348 x 3,18 cm (15 x 137 x 1,25 po).

Indy XC 137

Polaris_Nouv20_15.jpg

Les XC 137 suivent aussi dans les traces de leurs consœurs plus courtes avec des amortisseurs Walker Evans. Tous les amortisseurs sont à réservoir et réglables en compression, les unités avant étant des Needle, l’unité centrale ayant un diamètre de 5,08 cm (2 po) – ce qui la rend plus résistante à la chaleur en conduite dynamique) – et enfin un Velocity Needle dans la position arrière. Quant à la chenille de 38,1 x 347,98 cm (15 x 137 po), les XC sont offertes avec le choix de la Cobra à talons de 3,43 cm (1,35 po), la Storm 150 à talons de 3,81 cm (1,5 po) et enfin la Ice Ripper XT à talons de 3,18 cm (1,25 po). Les chenilles sont de fabrication à deux plis, ce qui les rend plus durables et plus résistantes à l’utilisation de crampons.

RMK KHAOS

En présentant la nouvelle RMK Khaos, Polaris proclamait fièrement qu’il s’agit de la motoneige de montagne la plus maniable qui soit. Pour y arriver, les ingénieurs ont intégré des changements majeurs du côté des suspensions (comparativement à l’ancienne RMK Assault). Pour commencer, la suspension avant AXYS RMK a cédé la place à la RMK React introduite l’an dernier sur les Pro-RMK. La React, qui est plus étroite (l’écart étant réglable de 91,44 cm [36 po] à 96,52 cm [38 po]), est censée rendre la motoneige à la fois plus facile à basculer sur le côté et plus stable une fois placée. Celle-ci bénéficie d’une barre stabilisatrice, soit la même que sur les Pro-RMK, ainsi que des skis Gripper.

Polaris_Nouv20_16.jpg

À l’arrière, la nouvelle suspension RMK Khaos incorpore une géométrie repensée qui contribue à faciliter le déplacement des masses vers l’arrière. Pour ce faire, on a apporté des changements au bras avant, bien que la nature précise des changements demeure un mystère.

Polaris_Nouv20_17.jpg

Le sérieux de la chose se poursuit avec le choix d’amortisseurs, la Khaos étant fournie équipée d’amortisseurs haut de gamme de Walker Evans, soit des Velocity avec réservoir et réglables en compression à basse et à haute vitesse. On note que l’amortisseur central a un diamètre de 5,08 cm (2 po), ce qui le rend plus résistant en conduite dynamique. Les Khaos sont offertes avec un choix de chenilles de 38,1 x 393,7 cm (15 x 155 po), soit la Series 7 à talons de 7,62 cm (3 po) ou la Series 6 à 6,60 cm (2,6 po).

Tout comme c’est le cas avec les 850 Pro-RMK, les 850 RMK Khaos sont fournies équipées de ressorts de suspension fabriqués d’un « acier super léger » (Super Light Steel ou SLS), ce qui permet de retrancher un total de 1,36 kg (3 lb) de poids. De plus, celles-ci seront livrées avec des glissières XT, une version usinée pour aider à éliminer tout poids inutile.

RMK EVO

La nouvelle RMK EVO est grandement inspirée de sa consœur de sentier, la Indy EVO. Sa suspension avant, maintenant nommée RMK EVO, est identique à celle de la Indy, avec un écart des skis modeste de 99 cm (39 po), un débattement de 10,4 cm (4,1 po) et des amortisseurs Ryde FX MPX. Toutefois, la version RMK se distingue par son utilisation des skis Gripper.

Polaris_Nouv20_18.jpg

La suspension arrière est quant à elle complètement différente de celle de la Indy EVO. La RMK, une motoneige dont la flottabilité est une caractéristique primordiale, passe à la version 365,76 cm (144 po) de la suspension Indy. Celle-ci, que l’on retrouve sur les autres modèles Indy avec chenille de 365,76 cm (144 po), est dotée d’un ressort hélicoïdal sur l’amortisseur arrière plutôt que des ressorts à torsion.

Polaris_Nouv20_19.jpg

On a réduit son débattement à 25,7 cm (10,1 po) afin de préserver la hauteur modeste de la motoneige. Les amortisseurs sont également des Ryde FX MPX et la chenille est une Backcountry de 38,1 x 365,76 x 4,45 cm (15 x 144 x 1,75 po).

ICERIPPER XT

Polaris_Nouv20_20.jpg

Tel que noté précédemment (soit dans les textes sur les Indy XC 137 et Indy XCR), Polaris ajoute un nouveau choix en matière de chenilles pour certains modèles de sentier à vocation haute performance pour 2020. Plus précisément, lors de la période des commandes printanières, il était possible de commander les Switchback Pro-S, Rush Pro-S et Indy XC 129 avec une chenille IceRipper XT à talons de 3,18 cm (1,25 po). Ainsi, pour la première fois, Polaris offrait de série une chenille précramponnée, soit avec crampons encastrés dans les talons.

NOUVELLES ROUES DE RENVOI SUR MODÈLES SPORT

Le peaufinage effectué d’une année à l’autre ne fait pas toujours les manchettes; tel est le cas des nouvelles roues de renvoi que l’on retrouve sur certains modèles sport de sentier. Plus précisément, on nous affirme que lesdits modèles seront livrés avec des nouvelles roues (et roulements) censées être plus durables que celles qu’elles remplacent.

Polaris_Nouv20_21.jpg