NouveautésSki-Doo 2020

Manufacturier: Ski-Doo - Année/modèle: 2020 - Catégorie: Nouveauté

MOTEUR

ROTAX 600 ACE

SkiDoo_Nouv20_1.jpg

Suivant les traces de son grand frère le 900 ACE, le bicylindre 600 ACE migre vers la plateforme REV G4 pour 2020. Tout comme ce fut le cas avec son confrère tricylindre, le moteur lui-même demeure inchangé, mais son déménagement à la plateforme REV G4 a nécessité la conception et fabrication de nouvelles voies d’échappement et d’admission, ce qui a permis au passage de réaliser un léger gain de puissance, celle-ci passant de 60 à 62 ch. À la différence du 900, toutefois, le 600 garde la poulie motrice eDrive II, plutôt que de la délaisser en faveur de la pDrive.

NOUVELLE COURROIE

Les modèles conçus pour la pratique hors piste, munis du puissant moteur 850 E-TEC et d’une chenille PowderMax (soit la Backcountry X-RS, la Summit X, la Summit SP et les Freeride), seront livrés avec une nouvelle courroie d’entraînement censée être plus durable. Pour obtenir la durabilité souhaitée, les ingénieurs ont fait appel au PBO, un matériel reconnu pour son excellente résistance (celle-ci étant 60 % supérieure à celle du Kevlar) et sa stabilité thermique.

SkiDoo_Nouv20_2.jpg

La circulation d’une motoneige puissante dans un milieu à haute résistance présente un défi de taille pour la survie d’une courroie d’entraînement.

MOTEURS E-TEC EXPEDITION

Les moteurs 600R et 850 E-TEC que l’on retrouve dans les nouvelles Expedition font appel à la technologie de marche arrière électronique RER pour 2020, ce qui n’était pas le cas des anciens moulins 600 HO et 800R E-TEC installés dans la plateforme REVXU, ces derniers étant munis de la transmission Synchromesh pour assurer la marche arrière.

CHÂSSIS

LES EXPEDITION

SkiDoo_Nouv20_3.jpg

Ayant roulé sur la plateforme REVXU pendant 11 années, on pouvait s’attendre à une mise à niveau pour le cœur de la famille des modèles Expedition. C’est justement ce que Ski-Doo a fait pour la cuvée 2020. La liste des mises à niveau apportées par les ingénieurs est importante. En effet, celle-ci prend tout son sens lorsque l’on considère que les objectifs guidant leurs travaux étaient d’améliorer le raffinement et l’efficacité. Puisqu’il s’agit de motoneiges utilitaires, deux nouveautés se démarquent du lot, soit la nouvelle transmission Easy Shift et la plaque Multi-LinQ.

I) Transmission Easy Shift

SkiDoo_Nouv20_4.jpg

Les connaisseurs du segment des modèles utilitaires (ou utilitaires sport dans certains cas) savent très bien le rôle critique que joue la transmission dans la vie quotidienne d’une motoneige de ce créneau. Bien que la migration vers la plateforme REV G4 soit sans doute un élément majeur dans la transformation des nouvelles Expedition, on peut affirmer que le changement le plus significatif est l’introduction de la nouvelle transmission Easy Shift. Celle-ci, conçue entièrement chez BRP, est à la fois plus simple à utiliser, plus économique et facile à entretenir, et enfin, plus silencieuse. Comme par le passé, on offre deux rapports avant ainsi que le neutre (H-L-N).

Pour commencer, sachant qu’une « motoneige 20 po » est susceptible de passer une part disproportionnée du temps à alterner entre la marche avant et la marche arrière (notamment lors de sorties exploratoires dans la neige profonde), la décision a été prise de munir les nouvelles Expedition de la marche arrière activée par bouton-poussoir, permettant de passer rapidement d’une direction à l’autre, ce que les adeptes apprécieront certainement. Dans le cas des modèles avec moteur E-TEC, le système RER se charge de faire tourner le moteur en sens inverse. Pour les motoneiges équipées d’un moteur ACE, on a fait appel à un design électromécanique.

Affichant un design à prise constante, la nouvelle transmission facilite de beaucoup les changements de rapports, ceux-ci s’effectuant sans blocage et avec un simple (et léger) mouvement du bras de sélection. Ce design permet également de changer de rapport en mouvement; on recommande toutefois de ne pas tenter le coup lorsque la vitesse dépasse 25 km/h.

SkiDoo_Nouv20_5.jpg

Une autre caractéristique intéressante de la Easy Shift est la possibilité de changer les engrenages. Impossible à faire sur l’ancienne Synchromesh, on peut maintenant personnaliser la démultiplication selon nos préférences. Du point de vue entretien, il est également possible de remplacer les autres composants, ce qui facilite grandement l’entretien à long terme et réduit les coûts, le cas échéant.

SkiDoo_Nouv20_6.jpg

La chaîne entraîne la lubrification jusqu’aux engrenages et aux roulements.

On a aussi fait de la dimension sonore un élément prioritaire, d’où la décision d’adopter des engrenages hélicoïdaux pour les engrenages des rapports avant, ceux-ci étant légèrement plus silencieux que les pignons à denture droite que l’on y retrouve habituellement. Notez que les engrenages de la marche arrière utilisés dans le carter des modèles à moteur ACE sont à denture droite, question de réduire les frais de production. De plus, on nous dit que la finition des engrenages a été grandement améliorée, contribuant à réduire davantage les niveaux sonores. Somme toute, on nous parle d’une réduction d’environ 50 % du bruit émis comparativement à l’ancienne Synchromesh. Enfin, comment rouler en toute sérénité si la transmission n’est pas capable de faire son boulot? Voilà qu’encore une fois, les ingénieurs ont fait leurs devoirs : la Easy Shift peut tirer une charge allant jusqu’à 682 kg (1 500 lb).

II) Plaque Multi-LinQ

SkiDoo_Nouv20_7.jpg

Les sondages effectués auprès des acheteurs de motoneiges du segment des modèles utilitaires sport ont clairement démontré que l’espace de rangement et la capacité d’y installer des accessoires figurent parmi leurs priorités. Cherchant à répondre à ces besoins, les ingénieurs ont conçu la nouvelle plaque Multi-LinQ montée à même la portion arrière du tunnel. Celleci se démarque par la taille de sa surface – elle est 62 % supérieure à la surface de celle que l’on retrouve sur les modèles REV-XU –, ainsi que par sa capacité de portance de 56,8 kg (125 lb). Fait intéressant, la plaque peut accueillir les accessoires LinQ de 50,8 cm (20 po) et de 40,6 cm (16 po). On parle ainsi d’un total de plus de 200 combinaisons d’accessoires disponibles.

Si les deux éléments précédents sont particulièrement intéressants, les nouveautés ne s’arrêtent pas là. Fidèle aux autres modèles REV G4, le poste de pilotage est plus haut de 2,8 cm (1,1 po) et les étriers sont ouverts. Les marchepieds ressemblent de près à ceux utilisés sur les Summit SP 2019, bien qu’ils reçoivent une extrusion de renforcement à l’arrière. Sans grande surprise, le tunnel est biseauté, permettant ainsi d’accueillir la chenille de 50,8 cm (20 po) sans compromettre l’ergonomie. Tous les modèles sont dotés d’un siège modulaire à une place et d’un coffre de rangement de 22 litres situé directement derrière. Celui-ci est étanche et donne accès à la batterie et au câblage électrique pour les accessoires.

SkiDoo_Nouv20_8.jpg

Une autre nouveauté cette année est l’installation de deux feux arrière DEL pour hausser la visibilité lorsque la motoneige est chargée ou en remorquage.

SkiDoo_Nouv20_9.jpg

Pour ce qui est de l’avant de la motoneige, on retrouve un guidon droit en aluminium avec des nouvelles poignées et une sangle rigide. Cette dernière est nouvelle et plus basse de manière à ne pas nuire à la lecture du tableau de bord. Les panneaux latéraux sont nouveaux également. Censés être mieux scellés que par le passé, ils sont conçus pour réduire les niveaux sonores ainsi que la pénétration de neige sous le capot.

SkiDoo_Nouv20_10.jpg

Malgré le fait de devoir utiliser des panneaux latéraux plus larges afin d’accommoder la transmission, les nouvelles Expedition sont plus étroites de 4,3 cm (1,69 po) que les anciennes versions REV-XU. On nous parle aussi d’une réduction du poids pouvant aller jusqu’à 13,6 kg (30 lb).

Le moment venu de travailler ou de circuler à basse vitesse dans la neige profonde, le besoin de refroidir le moteur devient critique. C’est pourquoi les ingénieurs chez BRP ont choisi de munir leurs nouveaunées d’un radiateur à air avec ventilateur. Comme par le passé, les nouvelles Expedition sont offertes en trois versions, soit la LE, la SE et l’Xtreme. Voici un survol des caractéristiques principales de chaque version :

LE

SkiDoo_Nouv20_11.jpg

L’édition LE repose sur un groupe de caractéristiques qui font d’elle un ensemble polyvalent, pratique et performant. Parmi les équipements de série, on retrouve un siège modulaire (et amovible) pour deux avec dossier fixe, poignées chauffantes et déflecteurs de vent, un pare-brise très haut avec rétroviseurs repliables et un récepteur d’attelage de taille standard de 3,18 cm (1,25 po). De plus, on a prévu des trous dans le pare-choc pour des attaches, un détail qui s’avérera utile pour certains. Enfin, comme ce fut le cas lors du mariage de la Grand Touring au châssis REV G4, l’emplacement du passager a été avancé, cette fois de 12,2 cm (4,8 po).

SE

Vaisseau amiral de la gamme, la SE bonifie les équipements de sa consœur LE avec un bloc de guidon réglable (sur une plage de 10 cm [3,94 po]), des déflecteurs de neige à l’arrière des marchepieds, une batterie de haute capacité, une prise de visière chauffante pour le conducteur et enfin un coffre de rangement utilitaire LinQ (fabriqué par rotomoulage) avec une capacité de stockage de 135 litres, soit 80 % supérieure à celle du REV-XU. On note que le couvert du coffre est fourni avec les attaches LinQ déjà en place, prêtes à recevoir des accessoires supplémentaires.

SkiDoo_Nouv20_12.jpg

Xtreme

SkiDoo_Nouv20_13.jpg

La Xtreme penche plus du côté sport que ses consœurs LE et SE, d’où la décision de munir celle-ci de protège-mains flexibles et d’un pare-choc arrière « montagne ». Les similarités avec les Summit ne s’arrêtent pas là, la Xtreme utilisant le même échangeur thermique que la Summit 154 ainsi que les mises à niveau apportées pour assurer la durabilité de la courroie d’entraînement.

ENSEMBLE EXPERT (SUMMIT X)

SkiDoo_Nouv20_14.jpg

La concurrence dans le segment des motoneiges de montagne est plus féroce que jamais, d’où la décision de Ski-Doo de développer et présenter le nouvel « Ensemble Expert » offert sur les Summit X. Les différences les plus visibles sont le tunnel plus court et la quasi-absence de garde-neige. Dans le premier cas, la version à chenille de 419 cm (165 po) est dotée d’un tunnel de 391,16 cm (154 po) (plus court de 10,9 cm [4,3 po]) et la version à chenille de 391,16 cm (154 po) d’un tunnel de 370,84 cm (146 po) (plus courte de 13,3 cm [5,25 po]). Le tout, combiné avec l’utilisation d’une « défense légère » à la place d’un garde-neige conventionnel, améliore la manœuvrabilité de la motoneige en créant un seul point de pivot à l›arrière du bolide lorsque celui-ci est vertical. Un autre avantage est que cette configuration facilite l’utilisation de la marche arrière dans la neige profonde et aide à réduire légèrement le poids, ce qui est davantage optimisé par le fait que la neige est projetée vers l’arrière plutôt que de remonter dans le tunnel où elle risque de se compacter et de s’ajouter au poids de la motoneige.

SkiDoo_Nouv20_15.jpg

Le poste de pilotage a aussi été révisé, notamment par le remplacement du siège Mountain Light de série avec le banc FORTY7C tiré du catalogue d’accessoires Ski-Doo. Conçu avec l’expert en pratique hors piste canadien Carl Kuster, le siège est plus bas, court et étroit, ce qui facilite les mouvements du conducteur. Plus léger que le banc d’origine, il est aussi plus résistant aux intempéries de manière à conserver sa légèreté.

SkiDoo_Nouv20_16.jpg

Le guidon repose sur un bloc d’élévation plus bas que celui de la Summit X « de base » (soit 12 cm [4,7 po] plutôt que 16,5 cm [6,5 po]), facilitant du coup le déplacement du poids du pilote vers l’avant lors de certaines manœuvres. La sangle est également plus basse et le diamètre des poignées a été réduit (-2 mm) pour améliorer le confort du pilote. De plus, on y retrouve des protègemains flexibles.

Enfin, la somme des changements permet de réaliser une perte de poids de 2,27 kg (5 lb).

BACKCOUNTRY X-RS 154

La taille de la famille des modèles Backcountry X-RS vient de doubler pour 2020 avec l’ajout d’une version à chenille de 391,16 cm (154 po). Sur le plan des caractéristiques, la version rallongée suit la même recette que l’édition de 370,84 cm (146 po). On parle donc du siège de sentier de performance, du guidon en aluminium avec crochets en J, de protège-mains transparents, d’un bloc d’élévation de 12 cm (4,72 po), de marchepieds RS (plus rigides et résistants) et enfin de l’absence d’un pare-brise.

NOUVELLES REV G4 600 ACE

Le célèbre moteur 600 ACE quitte la plateforme REV-XS en faveur de la REV G4 dans trois modèles pour 2020, soit la Grand Touring Sport, l’Expedition Sport et la Renegade Sport. Dans les cas de la Grand Touring et de l’Expedition, l’ajout du moteur 600 ACE suit la migration du 900 ACE de l’an dernier et les modèles en question sont identiques mis à part l’aspect motorisation. Le cas de la Renegade Sport est différent, l’introduction de la combinaison 600 ACE et châssis REV G4 étant tout nouveau pour ce modèle. Parmi ses caractéristiques, on retrouve l’habillage au design élargi, les étriers ouverts, un pare-brise moyen et, unique pour un modèle à quatre temps chez BRP, le siège de sentier de performance (tel que l’on peut voir sur la majorité des modèles E-TEC de sentier).

SkiDoo_Nouv20_17.jpg

La Renegade Sport 600 ACE

TABLEAUX DE BORD NUMÉRIQUES

Les motoneigistes souffrant de la « trypanophobie » (soit l’aversion aux aiguilles) auront de quoi se réjouir suite à la décision de BRP de suivre la tendance et d’intégrer des tableaux de bord entièrement numériques à ses modèles REV G4 2020. Deux nouveaux tableaux de bord sont offerts, la version de 11,4 cm (4,5 po) remplaçant l’ancien cadran analogique et l’édition 18,3 cm (7,2 po) prenant la place de l’ancien tableau multifonction. La version de base présente un affichage rétroéclairé alors que la version de luxe s’adapte automatiquement à la lumière ambiante. On nous dit que ceux-ci offrent plus de fonctionalités, les deux versions étant entièrement configurables pour permettre au conducteur de choisir les renseignements présentés. Enfin, ceux-ci sont montés à un angle plus plat, les rendant plus faciles à lire.

SkiDoo_Nouv20_18.jpg

On retrouve le cadran de luxe sur les versions X-RS et X des modèles MX Z, Renegade et Backcountry, en plus des Renegade Enduro et Grand Touring Limited.

SkiDoo_Nouv20_19.jpg

Quant à la version de base, elle est de série sur les MX Z TNT, Renegade Adrenaline et Sport, les Grand Touring Sport et enfin les Expedition Xtreme, LE et Sport.

NOUVEAUX MARCHEPIEDS

Ski-Doo nous propose deux nouveaux designs de marchepieds pour ses modèles à vocation hors piste pour 2020. La première version, que l’on surnomme « marchepieds profilés », est intégrée aux Summit X (y compris l’ensemble Expert) et aux Freeride (versions de 391,16 et 419 cm [154 et 165 po]). Cette nouvelle configuration repose sur une confection pleine longueur en aluminium extrudé de style treillis avec 60 % plus d’ouverture qu’auparavant. En plus d’être plus rigide, l’ensemble offre trois fois plus d’adhérence et réduit le poids de 454 g (1 lb).

SkiDoo_Nouv20_20.jpg

SkiDoo_Nouv20_21.jpg

L’autre design, dit « pour la neige profonde », améliore l’évacuation de la neige grâce à des ouvertures 40 % plus grandes. On nous parle aussi d’une adhérence supérieure de 30 % ainsi que d’une réduction de poids de 363 g (0,8 lb). On retrouve cette version sur les Backcountry, Backcountry X et Summit SP.

PARE-BRISE PLUS COURTS

De nombreux modèles, y compris les MXZ TNT, Renegade Adrenaline et Backcountry, ont échangé leur pare-brise de taille moyenne pour une version plus courte pour 2020. La MX Z Sport évolue elle aussi dans cette direction, étant fournie avec déflecteurs d’air également sur son pare-brise bas. La Tundra LT voit son pare-brise passer d’un modèle de 44,5 cm (17,5 po) à une version de 39,4 cm (15,5 po).

PROTÈGE-MAINS

Les MXZ TNT, Renegade Adrenaline et Backcountry sont équipées de protège-mains pour 2020.

ADIEU SANGLE!

Les modèles de la gamme Backcountry seront livrés sans sangle de guidon pour 2020.

SUSPENSION

LES EXPEDITION

La migration des versions LE, SE et Xtreme de la famille Expedition vers la plateforme REV G4 apporte un mélange de changement et de continuité. Pour ce qui est du changement, comme tous les modèles qui repose sur une version du châssis REV G4, les nouvelles Expedition adoptent la suspension avant RAS 3 (dans ce cas-ci la version à bras de renvoi). Fidèle à sa vocation utilitaire, elle est plus étroite que celle des modèles de sentier, son écart étant réglable de 97,5 à 101,6 cm (38,4 à 40,1 po). À l’arrière, la SC-5U est de retour avec sa charnière verrouillable. Ces deux systèmes (soit la RAS 3 et la SC-5U) sont partagés entre les trois versions, les distinctions se faisant plutôt sur le plan des composants connexes.

LE

La version LE est fournie équipée d’amortisseurs dits « à mouvement contrôlé » à l’avant et au centre, avec un amortisseur HPG (à gaz à haute pression) dans la position arrière. On a profité de la refonte des Expedition pour concevoir un nouveau ski fait sur mesure pour l’application, soit le Pilot 7.4. Celuici est essentiellement un mélange des skis Pilot DS2 et DS3; sa quille est plus agressive que celle du DS2 (et ce, pour le rendre plus efficace en remorquage) et il est 2,54 cm (1 po) plus large pour assurer une flottabilité accrue.

SkiDoo_Nouv20_22.jpg

Pour ce qui est de la portion arrière, la LE est fournie munie d’une nouvelle chenille Silent Cobra WT de 51 x 391 x 3,8 cm (20 x 154 x 1,5 po). Comme le « Silent » de son nom l’indique, celle-ci a été conçue pour diminuer les émissions sonores, et ce, par l’ajout d’une bande de caoutchouc mou qui contribue à absorber le choc des barres de fibre de verre qui passent sous les roues. On a poursuivi les efforts de réduction avec l’ajout de perforations dans la bande centrale, celles-ci réduisant les vibrations et le bruit comme le ferait un trou dans une peau de tambour.

SE

La SE est elle aussi dotée du ski Pilot 7.4 et des amortisseurs à mouvement contrôlé à l’avant et au centre. Par contre, la suspension arrière, une version ACS, remplace l’amortisseur HPG par une version réglable à l’air, sa pression étant réglable par un bouton-poussoir aménagé sur la commande gauche.

La SE se distingue également en matière de chenille. En effet, elle est offerte avec un choix de trois chenilles, dont la Silent Cobra WT de 51 x 391 x 3,8 cm (20 x 154 x 1,5 po) qui est de série sur la LE. On offre aussi une version Ice de celleci, fournie comme il se doit avec crampons encastrés dans les talons de la chenille. Enfin, les acheteurs à la recherche d’une adhérence maximale dans la neige poudreuse pourront opter pour la Cobra WT à talons de 4,6 cm (1,8 po). Il est à noter que celle-ci n’est pas dotée de la technologie Silent Track.

SkiDoo_Nouv20_23.jpg

La chenille Silent Ice Cobra WT est la première chenille précramponnée offerte sur une Expedition.

Xtreme

La Xtreme, le modèle à vocation la plus rocambolesque du groupe, est équipée d’amortisseurs HPG Plus à l’avant et au centre, tandis qu’un amortisseur KYB Pro 36 à réservoir distinct et réglable en compression fait le boulot dans la position arrière. Il s’agit, en effet, des mêmes amortisseurs que ceux que l’on retrouve sur les versions X des MXZ et Renegade. La Xtreme se distingue également en matière de skis, les ingénieurs ayant choisi de la munir des Pilot DS3, ceux-ci étant mieux adaptés pour équilibrer la traction accrue de sa chenille Cobra WT à talons de 4,6 cm (1,8 po). 

SkiDoo_Nouv20_24.jpg

ENSEMBLE EXPERT (SUMMIT X)

Les ingénieurs chez Ski-Doo se sont aussi penchés sur le volet suspension le temps venu de développer l’ensemble Expert. La suspension avant demeure la RAS 3, mais on a modifié le bras de pivot (et la butée de ski) de manière à ce que les skis (des Pilot DS3, toujours inchangés) demeurent plus plat (on nous parle de seulement trois degrés de mouvement possible). On nous explique que ceci réduit la tendance de la motoneige à vouloir plonger du devant, améliorant ainsi sa stabilité et sa prévisibilité, notamment en filant à flanc de pente (sidehilling). Du côté amortisseurs, les HPG Plus reçoivent un revêtement en Kashima pour un rendement plus fluide, de même qu’un réglage plus ferme. Les ressorts présentent un design ultraléger, contribuant ainsi à réduire un peu de poids.

SkiDoo_Nouv20_25.jpg

À l’arrière, la tMotion est équipée d’un amortisseur HPG Plus avec ressort ultraléger dans la position centrale, alors qu’un amortisseur KYB Pro 36 EA à réservoir distinct et réglable en compression fait le boulot à l’arrière. Ceux-ci présentent une calibration plus ferme que ceux que l’on retrouve sur la Summit X standard. On a aussi ajouté le système de courroie de limitation réglable (disponible dans le catalogue d’accessoires) de série permettant de rapidement et facilement changer la longueur de la courroie de manière à peaufiner la conduite en fonction des conditions.

SkiDoo_Nouv20_26.jpg

Enfin, ces modèles sont disponibles en deux longueurs de chenille, soit 391,16 et 419 cm (154 et 165 po), les deux versions étant offertes uniquement avec la chenille PowderMax Light avec FlexEdge à talons de 7,62 cm (3 po).

LES FREERIDE

Les Freeride d’une longueur de 391,16 et 419 cm (154 et 165 po) reçoivent elles aussi les mises à niveau du bras de pivot et de la butée de ski que l’on retrouve sur les Summit X avec l’ensemble Expert.

BACKCOUNTRY X-RS 154

En matière de suspensions, la nouvelle Backcountry X-RS 154 est fidèle à la recette de sa consœur plus courte, soit la version de 370,84 cm (146 po). À l’avant, on parle de la suspension RAS 3 (version à bras de renvoi) avec écart des skis réglable de 97,5 à 102 cm (38,4 à 40,2 po), débattement de 22 cm (8,7 po), skis Pilot DS 2 et amortisseurs KYB Pro 36 R EasyAdjust réglables en compression (à basse vitesse) et en rebond.

SkiDoo_Nouv20_27.jpg

Une version rallongée de la suspension arrière cMotion présente des amortisseurs KYB Pro 40 EasyAdjust (réglables en compression). Ressemblant de près à la tMotion de 391,16 cm (154 po), la cMotion de la X-RS 154, à la différence de celle de 370,84 cm (146 po), ne fait pas appel à des rails surélevés à l’arrière. Enfin, on offre deux choix de chenilles Powdermax de 40,64 x 391,16 cm (16 x 154 po), une à talons de 5,08 cm (2 po), l’autre à talons de 6,35 cm (2,5 po).

CHANGEMENT DE VERSION RAS 3

Depuis leur lancement sur la plateforme REV G4 en 2017, les modèles X des MXZ et Renegade ont été livrés avec la version à double pivot de la suspension avant RAS 3, celle-ci étant censée être mieux adaptée pour une utilisation en terrain accidenté. Voilà que pour 2020, ces modèles seront livrés avec la version à bras de renvoi de la RAS 3.

SkiDoo_Nouv20_28.jpg

La version de la RAS 3 à double pivot (photo) sera offerte exclusivement sur les modèles X-RS en 2020.

NOUVELLES OPTIONS DE CHENILLES

Pour 2020, Ski-Doo continue d’élargir les possibilités lorsqu’il s’agit du choix de chenilles sur ses motoneiges. Travaillant de concert avec Camso, la société a développé une nouvelle Ice Ripper XT (avec crampons encastrés) à talons de 3,81 cm (1,5 po) produisant davantage de traction que l’ancienne version à talons de 3,18 cm (1,25 po). Disponible sur les versions X et X-RS des modèles MXZ et Renegade, elle remplace la Ice Cobra 4,06 cm (1,6 po) offerte en option l’an dernier.

SkiDoo_Nouv20_29.jpg

Avec ses talons plus imposants de 3,81 cm (1,5 po), la nouvelle Ice Ripper XT pourrait bien gagner la faveur populaire.

L’autre nouveauté n’est pas une nouvelle chenille, mais plutôt une nouvelle option de chenille sur les MXZ TNT. En effet, pour 2020, les acheteurs peuvent se procurer une TNT avec la Ice Ripper XT à talons de 3,18 cm (1,25 po) en plus de la RipSaw (également à talons de 3,18 cm [1,25 po]).

ENSEMBLE DE RÉGLAGE RAPIDE UNIQUEMENT

Depuis plusieurs années, il est possible de se procurer des versions X et X-RS des modèles MXZ et Renegade avec l’Ensemble Ajustement. Ce dernier, qui est toujours offert d’ailleurs, comprend les skis réglables Pilot TS et le système de réglage rapide (soit de la précharge des ressorts à torsion et du taux de compression de l’amortisseur arrière) de la suspension rMotion. Pour 2020, et suite à la demande de clients, Ski-Doo offre la possibilité de se procurer soit une MXZ X-RS ou Renegade X-RS équipée uniquement des ajusteurs de suspension arrière (c’est-à-dire sans les skis Pilot TS).

SkiDoo_Nouv20_30.jpg

GRAND TOURING SPORT

L’impressionnante combinaison du système SilentDrive et de la chenille Silent Track II introduite en exclusivité l’an dernier sur les modèles Grand Touring Limited sera de série sur les modèles Grand Touring Sport pour 2020.

ADIEU SEMELLES

La célèbre Skandic SWT, seule motoneige sur le marché dotée d’une chenille imposante de 61 cm (24 po) de large, n’aura plus les semelles d’une largeur de 25,4 cm (10 po) sous les skis de série.

SkiDoo_Nouv20_31.jpg

La SWT 2019 avec semelles (à gauche), la version 2020 (à droite) sans semelles. Ceux qui veulent se procurer des semelles peuvent toujours en obtenir en consultant le catalogue d’accessoires du fabricant.

SKIS PILOT TS

Les skis Pilot TS, offerts de série sur les Renegade Enduro et dans l’Ensemble Ajustement sur les versions X et X-RS des modèles MXZ et Renegade, reçoivent une mise à niveau pour 2020, soit un léger prolongement (on nous parle de 7 à 8 mm) de la portion avant de la quille. Comme on pouvait s’y attendre, on nous informe que cette modification améliorera la précision de la conduite, notamment en conditions de neige démêlée.