L'Atelier

Le carter de chaîne: l'importance d'une inspection

Publié le 9 janvier 2011 - Stéphane Miville

Lors de la préparation automnale d’une motoneige, le carter de chaîne est souvent le petit négligé du lot… On l’ouvre ou pas? On change l’huile ou pas? L’huile est belle, non?… Voilà beaucoup de questions pour sauver quelques dollars qui, plus tard, peuvent se traduire en une facture de réparation de quelques centaines de dollars… Pourtant, une inspection visuelle est souvent suffisante. Pas besoin d’être un expert en mécanique pour le faire; quelques notions de base suffisent…

Dans ce numéro, nous allons ouvrir le carter de chaîne du modèle Renegade 1000 de Bombardier, doté du châssis RT, un modèle qui ne comprend pas de marche arrière mécanique. Si votre véhicule est muni d’une marche arrière mécanique, je vous conseille de consulter un spécialiste. Bien que la procédure ne soit pas beaucoup plus compliquée, il y a tout de même certaines notions à saisir que nous n’aborderons pas ici.

Presque toutes les motoneiges sont munies d’une vis de purge, bien que l’emplacement puisse varier. Dans le cas des modèles Bombardier, la vis de purge se trouve habituellement directement sous le carter (photo droite). Sur les modèles d’autres fabricants comme Arctic Cat, la vis de purge se trouve à l’intérieur du tunnel. Cela vous permet de vidanger l’huile avant d’ouvrir le couvercle du carter, et ainsi, d’éviter un déversement dans le châssis de la motoneige.

Tout d’abord, vous devez commencer par la vidange de l’huile dans le carter; pendant l’écoulement de l’huile, vous pourrez procéder au démontage des autres pièces. Ensuite, vous devez démonter la batterie. Il est important de toujours débrancher le pôle négatif en premier lieu, et ce, pour une raison toute simple : si, par la suite, vous touchez par mégarde une partie métallique avec votre outil en démontant le pôle positif, vous ne produirez pas de court circuit qui pourrait endommager la batterie.

Retirez ensuite le boulon pour relever la plaque qui retient la batterie, suivi du démontage du support de batterie. Dans le cas présent, il faut retirer quatre boulons.

Ensuite, sur le châssis RT de Ski-Doo, il faut démonter tout le système de freinage en commençant par l’étrier du frein. Comme on peut le voir sur la photo, il faut passer par les trous du disque de frein pour défaire les boulons de l’étrier.  On retire alors le disque en enlevant la goupille de retenu et l’écrou, après quoi on peut faire glisser le disque.

Il ne reste plus que le couvercle du carter à enlever, en retirant les cinq boulons.

Il vous est maintenant possible de vérifier l’état de la chaîne.  Idéalement, vous devez retirer le tendeur et démonter la chaîne.  Vous pourrez voir s’il y a du jeu entre les mailles et vous assurer qu’elle bouge librement. S’il y a des parties de la chaîne qui sont plus difficiles à bouger, n’hésitez pas à la remplacer.  Vérifiez également les deux roues
dentelées. Il est possible qu’après quelques milliers de kilomètres, les dents soient encavées par la chaîne.  Profitez-en pour jeter un coup d’oeil sur la roue du tendeur de chaîne et son roulement.  Prenez quelques instants pour inspecter le joint d’étanchéité du couvercle ainsi que celui de l’arbre transversal.

Après avoir replacé et ajusté la chaîne, refermez le couvercle du carter. N’oubliez pas de replacer la vis de purge avant de remplir de nouveau le carter d’une huile à engrenage reconnue par le fabricant de votre véhicule. En remontant le tout dans l’ordre inverse du démontage, utilisez du liquide autobloquant bleu (Loctite 243) pour fixer les boulons de l’étrier de frein. Lorsqu’un bris survient au niveau du carter, il faut généralement remplacer beaucoup plus de pièces, comme le carter lui-même et son couvercle, les deux engrenages et la chaîne.

Pourtant, grâce à une simple inspection, on évite souvent les bris et tous les désagréments qui s’ensuivent…
Bonne prévention!!

Ces articles pourraient vous intéresser