Destinations

À la rencontredes premières Nations

Publié le 10 février 2019 - Richard Hotte

PremieresNations_7880.jpg

Eeyou Istchee Baie-James

J'en étais à ma troisième visite en terre crie, à Oujé-Bougoumou. Située à peu de distance de Chibougamau et Chapais, Oujé-Bougoumou est un nouveau village établi en 1975 suite à la Convention de la Baie-James. Par un heureux hasard, nous arrivons pile pendant les festivités annuelles au village culturel. Gâtés par nos hôtes, nous avons pu assister, mon partenaire de randonnée Jocelyn Brunelle et moi, à une présentation musicale accompagnée de chants traditionnels – tout cela étant évidemment exceptionnel et hors du commun pour nous.

PremieresNations_3438.jpg

La visite au musée cri Aanischaaukamikw, dont l’architecture audacieuse évoque un canot renversé, est un incontournable. Il faut absolument voir sa riche collection d’objets traditionnels pour comprendre toute l'histoire et la culture cries. Le musée est à deux pas du centre communautaire avec tente et bâtiment traditionnel.

PremieresNations_2242.jpg

Bâtiments traditionnels servant pour abriter toutes les activités hivernales. Il s’y fait beaucoup de transfert de connaissances avec les jeunes et les touristes y sont bienvenus.

PremieresNations_7923.jpg

Sur une période de deux mois, et seulement en hiver, vous y trouverez des jeunes Cris qui arrivent de la chasse avec de gros orignaux, des perdrix blanches et autre gibier. Ici, des jeunes chasseurs sont de retour de deux heures de motoneige avec leur récolte d'orignaux après une chasse de subsistance vitale, une activité traditionnelle qui lie les Cris avec leur culture ancestrale.

PremieresNations_623.jpg

Les femmes s'occupent à traiter les animaux selon les coutumes locales, s’assurant que tout sert à la confection de différents produits, vêtements, équipements et œuvres d’art confectionnés par les artisans locaux et qui seront exposés au marché. Une des méthodes utilisées pour traiter les peaux est de bien les tendre et les étirer, tout cela à l'extérieur, peu importe le froid. Des femmes tendent les peaux d’orignaux ou de castor sur de grands supports en les tendant le plus possible, avant de passer à l’étape du grattage qui consiste à enlever tout le gras sous la peau. Quand, à titre de visiteur, on est invité à gratter les peaux, on se rend compte de la force et de l’endurance de ces expertes en matière de tannage traditionnel. Les peaux seront ensuite séchées au froid.

PremieresNations_451.jpg

À partir de ces peaux tannées et fumées, les artisans confectionnent une foule de produits artisanaux, notamment mitaines, mocassins et autres. Toute la semaine des festivités, les Cris de diverses communautés du Moyen Nord viennent présenter leurs confections dans la toute nouvelle salle de conférence jointe à l’hôtel (soit l'Auberge Capissisit).

De superbes auberges chez les Cris et les Atikamekws

Auberge Capissisit

PremieresNations_7794_2.jpg

Wachiya! Bienvenue à l'Auberge Capissisit, située sur la rive du lac Opémiska, dans le village cri d'Oujé-Bougoumou. Nous avons été agréablement surpris de voir un immense changement à l'Auberge Capissisit qui a été entièrement rénovée en 2015. J'en étais à ma troisième visite et elle est tout simplement magnifique, avec un hall d’entrée tout nouveau et de nouvelles et superbes chambres et suites de luxe. Par ailleurs, une section menant directement à la salle de conférence a été ajoutée, de même qu’un superbe restaurant doté d'un immense foyer central en pierre. Par hasard, lors de notre passage, nous avons eu droit à un événement annuel de quatre jours avec des danses traditionnelles, de la musique et des joueurs de tambours typiques de la tradition crie.

Si vous planifiez une excursion nordique dans la région Eeyou Istchee Baie-James, faites ce petit détour via le sentier 93 pour vous rendre à Oujé-Bougoumou et demeurez-y pour la nuit en tout confort et dans une auberge exceptionnelle dont vous reparlerez à tous vos amis. C’est un tout autre monde à découvrir avec ses traditions et sa riche culture! C’est un rendez-vous à ne pas manquer!

Renseignements
 

Autre bel endroit à considérer lors de vos excursions hivernales et à découvrir dans le secteur de Chibougamau, à deux pas du sentier 93 : le Centre de Villégiature Marina Chibougamau .

PremieresNations_DSC_7830.jpg

On peut rejoindre Eeyou Istchee Baie-James, une destination vacances originale, par le sentier 93, notre sentier-autoroute le plus nordique du Québec.

Pour en savoir davantage sur l’Aanischaaukamikw (Institut culturel cri) 
Nous remercions tout spécialement Sport Plein Air Chibougamau pour le dépannage.

Lanaudière

L'Auberge Manawan

PremieresNations_3149.jpg

Combien de fois utilise-t-on le sentier 33 pour traverser les Hautes-Laurentides à la Haute-Mauricie? J’ai passé à la porte de la réserve Manawan plusieurs fois, mais honnêtement, sans jamais y porter attention. Voilà que l’hiver dernier, j’y suis enfin entré suite à une invitation de randonnée dans ce secteur. Nous avons séjourné deux nuitées chez nos amis de la nation Atikamekw à l'Auberge Manawan. C’était mon premier contact avec cette communauté autochtone.

L’Auberge Manawan est située dans le village du même nom, au centre du territoire ancestral et sur le bord du lac Métabeckéga, au nord de Saint-Michel-des-Saints et de la région de Lanaudière. Pour s’y rendre en motoneige, on peut très facilement suivre le sentier 33. C'est le seul sentier qui fait l'union entre les régions de Lanaudière et des Hautes-Laurentides, deux régions extrêmement connues et recherchées par les passionnés de motoneige. Donc, par sa situation géographique, Manawan et son auberge sont parfaitement situés.

À votre arrivée à l'auberge, vous serez accueillis par de fiers Atikamekws. Sur place, ils offrent le forfait motoneigiste qui comprend un superbe hébergement, le souper et le déjeuner. Tous les repas sont servis dans le bâtiment attenant à l'auberge; il n’est donc pas nécessaire de redémarrer les motoneiges et de se déplacer après une super randonnée. Tout est vraiment délicieux et on peut même, à l’occasion, y savourer de la viande sauvage, tel que de l'orignal.

PremieresNations_471.jpg

Pour ce qui est de l'établissement et des chambres, elles sont magnifiques, très propres et confortables. Je crois que le matelas et les oreillers sont parmi les plus douillets que j’ai eus et j’ai été hébergé dans des centaines de chambres au fil des années. Quoi de mieux qu'une bonne nuit relaxante pour entreprendre la prochaine étape de la randonnée le lendemain.

Amis motoneigistes, lors de vos prochaines randonnées, ajoutez un séjour à Manawan. Le village possède des infrastructures impressionnantes et modernes. Bien sûr, on y retrouve tous les services essentiels tel que de l'essence, des dépanneurs, une épicerie avec comptoir SAQ et des restaurants. Pour nous motoneigistes, c’est la totale : sentiers impeccables, logement moderne et sécuritaire, restaurations goûteuses et surtout de belles rencontres! Bien sûr, il ne faut pas oublier qu'à partir du sentier 33, vous pouvez facilement filer vers Parent, Mont-Laurier ou Saint-Michel-des-Saints, et profiter d'autres sentiers à proximité qui peuvent vous diriger un peu partout dans notre superbe Québec hivernal.

Ces articles pourraient vous intéresser