Portraits

Raynald Harveyun grand motoneigiste

Publié le 17 septembre 2017 - Claude Gaboury

Au cours de ma carrière de motoneigiste, j’ai eu le privilège de rouler plusieurs kilomètres à motoneige accompagné de gens passionnés de ce sport, des gens que je qualifie de « grands motoneigistes ». Ces passionnés sont habituellement des motoneigistes qui ont consacré une grande partie de leur loisir au développement de cette activité, et ce, principalement à titre de bénévoles.

Certains de ces « grands motoneigistes » ont déjà quitté ce monde, probablement pour développer une autre structure de sentiers de motoneige dans l’au-delà! Permettez-moi de vous présenter un de ces grands motoneigistes qui non seulement est encore avec nous, mais qui, de plus, a connu une vie de bénévolat avec le soutien et la participation de sa conjointe Monique : je parle de Raynald Harvey, l’actuel président du club de motoneige Les Aventuriers de Charlevoix.

Tout en élevant leur famille dans ce fantastique coin de pays qu’est Charlevoix, Raynald et Monique ont contribué au développement du sport de la motoneige. En effet, ce couple de passionnés sont des bénévoles au service de la motoneige depuis 45 ans. C’est en 1981, il y a donc 36 ans, que Raynald est devenu le président du club Les Aventuriers de Charlevoix.

Un amant de la nature

Lorsque j’ai connu Raynald, vers la fin des années 80, j’ai eu plusieurs occasions d’observer ce grand gaillard assurer la concrétisation de sa passion. Fier de son paradis, Raynald aime faire découvrir son beau coin de pays à motoneige.

La première chose qui m’a frappé au contact de tous ces grands motoneigistes, c’est le fait que ce sont tous des passionnés de la nature. Raynald Harvey ne fait certainement pas exception. Il est un admirateur des montagnes, des forêts, des rivières partiellement ou totalement gelées... Il est bien parmi la faune, entouré de paysages magnifiques. Les reflets du soleil sur la neige, le frimas sur les arbres tôt le matin, les craquements de la neige – c’est l’environnement naturel de Raynald Harvey.

Du haut du mont Thérèse-Casgrain, Raynald nous montre les montagnes. Candidement, il m’affirme que les orignaux sont dans ces forêts de conifères enneigées : « Je le sais, ils sont là! »

Au congrès annuel de la FCMQ, plusieurs ateliers sont proposés, dont un atelier portant sur l’importance de respecter l’environnement. Voilà un sujet que Raynald ne prend pas à la légère. En effet, il a fait adopter à l’unanimité par les membres du conseil d’administration de son club de motoneige une résolution visant à assurer le reboisement du secteur longeant un sentier de motoneige et qui avait subi une coupe forestière agressive.

Les territoires de cette région sont pourtant protégés et considérés comme des réserves de la biosphère habitée reconnues officiellement par l’UNESCO. On comprend que les résidents de Charlevoix sont très sensibles à l’environnement. D’ailleurs, Raynald Harvey se considère comme un motoneigiste environnementaliste.

Les administrateurs du club sont également imprégnés de cette philosophie. La nature est leur terrain de loisirs et c’est entre autres ce qui justifie le respect et l’admiration de cet environnement.

Charlevoisien dans l’âme

Raynald Harvey est natif de Grand-Fonds, une municipalité située à 15 kilomètres de La Malbaie. On peut dire que c’est par le développement de la pratique de la motoneige dans Charlevoix que ce sport motorisé a revigoré l’économie de toute cette région touristique.

Pendant la saison estivale, Charlevoix, comme plusieurs régions du Québec, bénéficie de la présence de nombreux touristes qui soutiennent l’économie régionale en profitant des services des établissements spécialisés dans l’accueil de cette clientèle en été, dont plusieurs qui reçoivent les motoneigistes pendant l’hiver.

Des grands honneurs

Trop souvent, les réalisations de ces « grands motoneigistes » ne sont pas reconnues à leur juste valeur. Heureusement pour Raynald et Monique, en février dernier, la Virée Nordique de Charlevoix a rendu un hommage particulier à l’occasion du 50e anniversaire de la fondation du club Les Aventuriers de Charlevoix en soulignant l’apport de l’équipe de bénévoles œuvrant sous la supervision du président Raynald Harvey.

Raynald tient à souligner que la qualité des infrastructures propices à la circulation des motoneigistes est le résultat de toute l’équipe de bénévoles du club.

De plus, ce motoneigiste d’expérience transmet ses connaissances aux plus jeunes motoneigistes dont l’engagement à titre de bénévoles est si précieux. C’est avec plaisir que Raynald accueille les nouvelles idées de ces jeunes qui représentent aujourd’hui la relève.

En 2010, le ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan, remettait à Raynald un prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route pour son implication au sein de son organisation. À cette époque, le centre local de développement du territoire de Charlevoix-Est mentionnait que l’apport économique découlant du club de motoneige Les Aventuriers de Charlevoix représentait pas moins de 30 millions de dollars en retombées annuelles directes et indirectes pour la région.

En février 2015, Raynald Harvey, accompagné des représentants de la FCMQ, a fait rouler en motoneige Steven Harper, alors le premier ministre du Canada. Dans le cadre de cet évènement, Raynald, le fier ambassadeur, a fait la promotion de sa région auprès de M. Harper.

Comme tous les « grands motoneigistes », Raynald se surpasse dans le froid de l’hiver, un froid qui lui procure l’énergie nécessaire pour réaliser sa passion… toujours rouler à motoneige.

Merci, Raynald. Sache que c’est ta personnalité qui m’inspire ces propos!

Amicalement… motoneigistement!

Ces articles pourraient vous intéresser