Vie des clubs

Club les belles pistes du rocher blancLeur grande fierté

Publié le 16 décembre 2018 - Alexandre D'Astous

RocherBlanc_Motoneigiste.jpg

Comme son nom l’indique, le Club Les Belles Pistes du Rocher Blanc, de Saint-Bruno-de-Kamouraska, est reconnu pour la qualité des sentiers qu’il entretient.

« C’est notre marque de commerce », explique le président, Roland Carrier, qui souligne le travail de Gontran Duval, responsable du surfaçage depuis la fondation du club, en 1970. « Les motoneigistes nous félicitent régulièrement pour la qualité de nos pistes et nous tentons toujours de nous améliorer chaque année. En 2016, la construction et la mise en place de deux passerelles sur deux rivières que nous avions à traverser (Kamouraska et Saint-Denis) nous ont permis de régler un gros problème, car la saison était souvent écourtée en raison du dégel de ces rivières. Nous voulions également protéger l’approvisionnement en eau de la Ville de Saint-Pascal. »

Un peu d’histoire

RocherBlanc_CA Belles Pistes.jpg

Voici les membres du conseil d’administration, de gauche à droite : Yvan Dionne, Roland Carrier, Michelle Bossé, Gilles Morneau, Gontran Duval, Edith Jean, Yvan Pelletier, Francis Lizotte et René Ouellet. Absents : Éric Morin, Claude Gagnon, Lucien Raymond et Dany Caron

Au départ, le club s’appelait le Club sportif Les Belles Pistes. Les premières réunions se sont déroulées dans un local du service des loisirs de Saint-Pascal-de-Kamouraska, au sous-sol de l’école Marguerite Bourgeois. « Ensuite, le club a acheté la cabane de la patinoire située à l’arrière de l’école. Ce bâtiment a été déménagé en pièces détachées à l’emplacement actuel du chalet, sur le Rang de la Croix. Avec les années, des agrandissements ont été effectués pour en arriver au résultat actuel », raconte la secrétaire du Club, Michelle Bossé, l’une des trois personnes, avec Gontran Duval et René Ouellet, siégeant au conseil d’administration et impliquées au sein du Club depuis les débuts.

Pendant quelques années, les rencontres des membres avaient lieu au chalet Chez Tom, propriété de Jean Morneau, tout près du chalet actuel. C’est lors de la fusion avec le Club du Rocher Blanc de Mont-Carmel que le nom devient le Club Les Belles Pistes du Rocher Blanc. « Nous avons jumelé les deux noms pour garder un lien d’appartenance », rappelle René Ouellet. De plus, le regroupement des clubs a été l’occasion de faire l’achat d’un tracteur Massey Ferguson et d’une gratte pour le surfaçage des pistes.

Les premières années, le surfaçage se faisait en motoneige avec ce que l’on appelait une « loutre ». La gratte, qui avait été fabriquée par des membres, est toujours en opération pour les sentiers de ski de fond qui sont gérés par le Club. Une première surfaceuse, une BR-60 1985, a été acquise pour ensuite faire place à un modèle BR-180 en 2002. Une remise a été construite en 2010 pour abriter ces équipements. Enfin, le club a fait l’acquisition d’une surfaceuse Gilbert Classique en 2017.

Neuf présidents

Neuf présidents se sont succédés depuis la création du Club. Il s’agit de Cyrille Quirion, Edgar Landry, Marcel Landry, Viateur Bossé, Gilbert Landry, Roger Pelletier, Louis Clément, Yvan Hickey et Roland Carrier.

Le bénévolat est très important pour le développement du Club et le recrutement se fait plutôt bien. Si plusieurs bénévoles s’impliquent depuis de nombreuses années, d’autres s’ajoutent au fil des ans. « C’est un peu plus difficile d’impliquer les jeunes, mais nous n’avons jamais de misère à trouver des gens pour siéger au conseil d’administration ou participer aux travaux ou à l’organisation d’activités », indique l’administrateur, Gilles Morneau.

Bien que le Club soit situé à Saint-Bruno, 12 des 13 administrateurs des Belles Pistes du Rocher Blanc viennent de Saint-Pascal. Le Club est présidé par Roland Carrier, secondé par les vice-présidents Gontran Duval et Yvan Dionne. Édith Jean est trésorière et Michelle Bossé secrétaire. Les administrateurs sont René Ouellet, Francis Lizotte, Gilles Morneau, Yvan Pelletier, Éric Morin, Lucien Raymond, Claude Gagnon et Dany Caron. « Nous sommes tous très impliqués et complémentaires. Nous avons chacun nos forces et une belle chimie s’est installée entre nous », précise Gilles Morneau.

Des bénévoles passionnés par la motoneige 

RocherBlanc_Intérieur chalet.jpg

« Côté développement, nous comptons sur le bénévolat et l’implication des gens d’affaires qui sont toujours présents quand nous avons un projet. En effet, nous sommes bien implantés dans la communauté. De plus, nous avons une bonne relation avec le club quad, dont les membres fréquentent notre chalet », précise le vice-président, Yvan Dionne.

« Sans la contribution en temps des bénévoles, le Club n’existerait pas. On ne calcule plus le nombre d’heures investies dans la signalisation, l’entretien des sentiers, la réparation des surfaceuses ou l’entretien du chalet », ajoute Michelle Bossé.

Le Club surface 90 kilomètres de sentiers sur le territoire de six municipalités, soit Saint-Bruno, Mont-Carmel, Saint-Pacôme, Saint-Philippe-de-Néri, Saint-Pascal et Kamouraska. Le Club Les Belles Pistes du Rocher Blanc est situé entre les clubs de Sainte-Hélène (Les Loups) et de La Pocatière (Les Hiboux).

Le Club offre également 25 kilomètres de pistes de ski de fond surfacées et 5 kilomètres voués à la raquette. « Nous offrons un service de restauration aux membres et à la population en général. Le chalet peut accueillir entre 100 et 125 personnes pour des repas ou autres activités. Notre effectif est passé d’une cinquantaine de membres au début à 218 cette année », signale la trésorière, Édith Jean.

La direction du Club remercie les propriétaires fonciers pour les droits de passage qui sont relativement faciles à obtenir. « On travaille en équipe. Nous sommes reconnaissants d’avoir des gens qui nous laissent passer. »

Une croissance soutenue

L’achalandage est toujours très bon. « Nous sommes à un carrefour ici, au croisement de la Trans-Québec no 5 et du sentier 557. Nous recevons beaucoup de touristes non seulement de partout au Québec, mais aussi des États-Unis et de l’Ontario. La qualité de la signalisation et du surfaçage continue de nous attirer des éloges », mentionne le président.

La saison dernière, le chalet a ouvert le 1er décembre et les sentiers ont été en opération vers le 10 du mois. Le chalet est ouvert six jours par semaine, sauf les lundis. C’est la principale source de financement du Club. « Nos ventes ont augmenté de 50 % l’an passé et on se dirige vers une autre hausse de 30 % cette année. Nous avons dû ajouter des tables. Depuis deux ans, nous avons refait l’extérieur du chalet avec des bénévoles et des matériaux commandités par des commerces de la région », indique la trésorière, Édith Jean.

RocherBlanc_Surfaceuse-v02.jpg

L’accueil au chalet est également une caractéristique importante du Club Les Belles Pistes du Rocher Blanc. C’est pourquoi le Club y emploie de quatre et six personnes.

Pour l’avenir, les dirigeants souhaitent continuer à améliorer le fond de terrain et la sécurité des sentiers. En outre, les administrateurs prévoient obtenir la certification écoSentierMD et comptent effectuer l’isolation du garage et l’amélioration du chalet.

Ces articles pourraient vous intéresser