Chroniques

Choisir le bon casque

Publié le 15 septembre 2019 - Craig Nicholson

Le casque est la seule pièce d’équipement dont le port est obligatoire lorsque l’on fait de la motoneige. Il protège notre tête en cas d’accident, nous met à l’abri du fouet des branches, garde notre tête au chaud, et enfin, protège nos yeux du vent, de la neige et des débris.  

Caractéristiques

Le choix du bon casque débute inévitablement par une évaluation des caractéristiques. Un compartiment respiratoire contient et détourne l’air expiré, empêchant le contact avec votre visière. Une jupe de menton empêche l’entrée d’air froid sous le devant du casque. Des bouches d’aération permettent de gérer la température interne et prévenir la buée. Un pare-soleil intégré protège vos yeux contre le soleil et la lumière réfléchie par la neige. Une sangle à détachement rapide est plus facile à utiliser. Une visière chauffante prévient la buée.  

TrucsAstuces_Casque2_Sept2019.jpg

Pour accomplir toutes ses tâches, votre casque doit, en plus d’être de la bonne grandeur et bien attaché en tout temps, convenir à votre style de conduite et combler vos besoins particuliers.

Types de casques

Conventionnel : Ce style plus traditionnel est celui d’un casque intégral avec muselière fixe. La visière, seule pièce mobile, se relève et s’abaisse. Celui-ci est le plus simple et, généralement, le moins dispendieux des casques.

Modulaire : Ressemblant à première vue à un casque conventionnel, la portion avant de celui-ci se soulève, exposant votre visage et rendant le casque plus simple à enfiler. Avec la pièce avant en place et sécurisée, on peut relever ou abaisser la visière, au choix. Certains comportent un masque respiratoire interne qui rappelle celui d’un pilote de chasse. Les prix varient de moyen à dispendieux. 

Snocross : Celui-ci est généralement à design intégral, mais avec deux différences importantes. Premièrement, on fait appel à des lunettes à la place d’une visière. Deuxièmement, il est muni d’une palette qui fait écran au soleil et qui protège contre la neige et les débris. Certains trouvent que celle-ci capte trop le vent, toutefois, causant des maux de cou.

Hybride : Semblable à un casque de snocross, le casque dit hybride comporte une visière plutôt que des lunettes. Sur certains modèles, la portion avant se relève comme sur un casque modulaire.  

Tailles

Choisir un casque aux dimensions appropriées est critique pour assurer confort et sécurité. Un casque doit être bien ajusté : s’il est trop serré, il sera inconfortable; s’il est trop grand, il peut s’enlever plus facilement lors d’une collision. N’oubliez pas, aussi, que la doublure intérieure se compacte avec l’usage. Un casque serré deviendra donc un peu moins contraignant, d’où l’importance d’éviter l’erreur de se fier à la taille d’un casque déjà porté pour évaluer la taille d’un casque neuf. Notez aussi que la taille peut varier d’un fabricant à l’autre, ou encore d’un modèle à l’autre. Il est donc à conseiller d’essayer un casque du fabricant et du modèle désiré, et bien sûr, de ne pas oublier d’apporter votre cagoule.

TrucsAstuces_Casque_Sept2019.jpg

La durée optimale sécuritaire pour un casque est de cinq ans, encore moins si celui-ci a été échappé. S’il a subi un impact, il doit être jeté.

Astuces pour la taille

Ce sont généralement la doublure intérieure et les coussins de joues qui déterminent l’ajustement, les coquilles externes étant souvent offertes en une seule (ou parfois deux) grandeurs. Ainsi, vous pouvez transformer un casque qui est légèrement trop petit ou trop grand en remplaçant tout simplement la doublure et les coussins avec un ensemble provenant d’un casque du même modèle mais d’une taille plus petite ou plus grande. De plus, si votre casque commence à devenir mal ajusté, vous pouvez communiquer avec le fabricant et commander une nouvelle doublure et des nouveaux coussins de la même taille originale. En outre, vous pouvez redonner vie à votre casque en retirant et lavant ces composants. 

Les achats en ligne

Vous pouvez magasiner les casques en ligne à l’aide des tableaux de tailles des fabricants. Déterminez la taille nécessaire à l’aide d’un galon à mesurer ou encore un bout de fil et une règle. Faites le tour de la partie la plus grande de votre tête, comparez ensuite votre résultat au tableau et placez votre commande. Toutefois, compte tenu des variables énoncées précédemment, acheter à l’aveuglette peut s’avérer problématique, d’où la nécessité de l’essayer avant d’en faire l’achat.

Comme vous pouvez le constater, choisir le bon casque requiert un certain effort. Toutefois, une fois que vous aurez trouvé le bon, vous serez un motoneigiste comblé.

Craig Nicholson est un journaliste des sports motorisés et un motoneigiste passionné qui fait jusqu’à 10 000 km chaque hiver et a visité toutes les régions du réseau québécois.  

Ces articles pourraient vous intéresser

Yuzu + 25 à 40 %
Alimentation

Yuzu